Les signes de la maladie d’Alzheimer

Vous avez égaré nos clés de voiture ou oublié momentanément le nom de quelqu’un et une pensée indésirable s’est soudain glissée dans notre tête : s’agit-il de symptômes de la maladie d’Alzheimer ? La réalité est que nous menons tous une vie très active et qu’oublier des choses est une fonction normale d’un cerveau surchargé. Mais quels sont les véritables signes de la maladie d’Alzheimer ? Être capable de les reconnaître peut vous aider à donner à votre proche le traitement dont il a besoin pour vivre une vie confortable. Si un membre de votre famille présente l’un de ces neuf signes avant-coureurs de la maladie d’Alzheimer, il est peut-être temps de consulter un médecin.

Difficulté à se souvenir des choses

Le signe avant-coureur que la plupart des gens associent à la maladie d’Alzheimer est la perte de mémoire. Cela commence par des souvenirs à court terme, comme la perte des clés de voiture ou l’oubli d’un rendez-vous, mais au fur et à mesure que la maladie progresse, les souvenirs à long terme commencent à se perdre aussi.

Changements d’humeur et de personnalité

Si votre proche n’a pas agi comme lui-même ces derniers temps, prenez note de ses nouveaux comportements. Les changements d’humeur et de personnalité, tels que le fait de se sentir facilement bouleversé, suspect, déprimé ou anxieux, peuvent être des indicateurs de la maladie d’Alzheimer. En outre, les personnes qui sont habituellement sociables peuvent se replier sur elles-mêmes, et peuvent connaître des changements d’appétit ou perdre l’intérêt pour leur passe-temps favori.

Difficulté à accomplir des tâches routinières

Si vous remarquez que votre parent ne se rappelle pas où mettre la vaisselle sale, comment utiliser le four ou se perd en conduisant dans un endroit familier, il se peut qu’il soit au début de la maladie d’Alzheimer ou d’une autre démence.

Difficultés de langage

Un autre signe de la maladie d’Alzheimer est le fait de ne pas savoir s’exprimer par le langage. Si un parent a du mal à trouver les bons mots, ou s’il décrit ce que fait quelque chose au lieu de le nommer, il est peut-être temps de consulter son médecin.

Mauvais jugement

Prendre de mauvaises décisions en matière d’argent ou dans d’autres domaines peut être un signe d’Alzheimer. Donner de grosses sommes d’argent à un organisme de bienfaisance douteux, conduire de manière imprudente ou prendre d’autres décisions inhabituellement mauvaises peuvent être le signe d’une démence.

Comportement inhabituel

La maladie d’Alzheimer touche tout le monde différemment, donc si un proche présente des signes d’autres comportements inhabituels pour lui – comme cacher des choses, utiliser un langage grossier ou errer – il est peut-être temps de prendre rendez-vous avec son médecin.

Changements dans la toilette et l’hygiène personnelle

Si votre proche a gardé sa maison immaculée toute sa vie, mais qu’il cesse soudainement de la nettoyer, cela peut être inquiétant. Toute diminution de l’attention portée aux soins personnels, comme des bains peu fréquents, le fait de porter les mêmes vêtements jour après jour ou de ne pas se brosser les dents, sont des indicateurs courants de démence.

Se retirer de ses amis et de sa famille

Si votre proche cesse d’assister à des événements sociaux et de participer à des activités qu’il aimait autrefois, cela peut être un signal d’alarme. La dépression liée à ses trous de mémoire et à ses difficultés de communication peut également entraîner un retrait des situations sociales.