Les expressions sensorielles dans un centre commercial

Les visites dans les centres commerciaux peuvent être stressantes non seulement pour les adultes mais aussi les enfants porteurs de troubles du spectre de l’autisme. Le stress peut influer sur le comportement et sur la capacité d’une personne à faire des activités quotidiennes comme ses courses. La frustration ou l’anxiété peut être causée par le fait de ne pas comprendre la nécessité d’aller dans des magasins.

Quelles sont les expériences sensorielles dans un centre commercial

Dans un centre commercial, l’enfant fait face à de nombreuses surcharges sensorielles par les images, les sons, les odeurs, qui le submergent. À travers cette vidéo et le regard de cet enfant, le spectateur se retrouve à son tour submergé par ces signaux constants, mettant ainsi en valeur les différences entre les personnes neuro-typiques qui ont un filtre en elles et les stimuli extérieurs et les personnes neuro-atypiques qui n’ont pas le même type de filtre, recevant ainsi un trop plein d’informations.

Les sons

Les personnes avec des troubles du spectre de l’autisme peuvent avoir des difficultés à filtrer ce que d’autres peuvent ignorer en tant que bruit de fond, comme des personnes qui parlent, des bips, des bébés qui pleurent… Cela peut vite devenir insupportable. Certains bruits, comme les annonces au micro, sont soudains, forts et imprévisibles.

Les odeurs

Les enfants aux besoins spécifiques peuvent être envahis par les odeurs. Certaines zones du centre commercial peuvent avoir une atmosphère entêtante. Pensez à quel point les odeurs de nombreux parfums sont étourdissantes lorsque vous vous trouvez à proximité d’une parfumerie. C’est ce que pourrait ressentir une personne avec une sensibilité sensorielle dans un magasin ordinaire.

La vision

Des lumières fluorescentes, vacillantes ou réfléchissantes peuvent stimuler de manière exagérée la vision d’une personne ayant une hypersensibilité ou l’hypnotiser. Les nombreux produits dans les magasins, rangés de façon linéaire ou empilés peuvent créer une surcharge visuelle, l’enfant pouvant alors ressentir des difficultés à se concentrer sur quelques objets et être dépassé par l’environnement complexe du magasin.

Le toucher

Si l’enfant ou le jeune adulte est pourvu d’une sensibilité tactile, il peut alors être très difficile pour lui d’essayer de nouveaux habits ou de nouvelles chaussures.

L’espace personnel

Il peut être déroutant et effrayant pour une personne qui a des troubles du spectre de l’autisme de se retrouver dans un lieu rempli d’une foule cosmopolite, comme un centre commercial ou un grand magasin.

Des conseils pour faire des achats avec un enfant

Qu’il ait des besoins spécifique ou non, un centre commercial est rempli de stimulations exagérées mais réfléchies pour générer, pour nous en tant qu’adulte, des comportements d’achats compulsifs. Imaginons donc ce que ressent l’enfant face à tous ces signaux agressifs alors qu’il ne maitrise pas encore toutes ses émotions. Pire encore, que va ressentir un enfant ayant une hyper sensorialité ? Nos enfants ne sont pas équipés pour faire face à cette société hyper stimulante.

Les enfants et jeunes adultes avec des troubles du spectre de l’autisme ne réalisent pas forcément pourquoi nous avons besoin de faire des courses. Ils peuvent également ne pas comprendre pourquoi nous devons essayer des vêtements ou des chaussures qui par ailleurs ne leur appartiennent pas dans certains magasins et pas dans d’autres.

Vous voulez en savoir plus toutes les activités d’un centre commercial, suivez le lien https://www.grand-epagny.fr/les-commerces/?categorie=13